Je viens vous chercher.

Yana toboso

Peu de temps après le dénouement de l’affaire du cirque, les majordomes de la reine font intrusion dans le manoir de Phantomhive. Un drame se produit pendant le banquet organisé un soir de tempête. Le rideau écarlate retombe sur la silhouette du majordome, qui ferme les yeux, pressentant le sort qui l’attend…

Alors là on rentre vraiment dans une atmosphère un peu plus oppressante, un peu plus mystérieuse. Car le mal vient toucher le Conte dans son propre domicile, entrainant une enquête pleine de rebondissements étonnants. Soyons honnêtes envers nous mêmes, un meurtre, il n’y a pas plus excitant, non ? (en tous cas, moi j’aime beaucoup de genre de chose, dans les livres tout du moins…) Cet arc a vraiment tout pour plaire : une atmosphère assez pesante, un mystère très épais qui semble sans fin, des personnages attachants, nouveaux comme anciens et un final aussi étonnant qu’incroyable. Honnêtement, dans cet arc, on se croirait dans Le Crime de l’Orient Express : beaucoup de suspects, tous enfermés au sein du manoir Phantomhive sans possibilité de sortir et s’enfuir, un enquêteur chevronné qui poursuivra le coupable jusqu’à la fin. Un thriller, un vrai ! Cet arc, emmène le lecteur loin, vraiment loin. Pour peu qu’il ait déjà accroché avec l’univers, le lecteur se retrouve embarqué dans une nouvelle enquête où on passe de surprises en surprises. Lui aussi, comme Ciel, essaie de déterminer le meurtrier avec les éléments à sa disposition, mais rien ne lui permettait de figurer ce qu’il se passait réellement en coulisse, tout du moins jusqu’aux révélations finales. De plus, on rencontre des personnages étonnants, à commencer par le légendaire Arthur Conan Doyle, père de Sherlock Holmes, encore tout jeune auteur. Son arrivée est vraiment étonnante et ajoute une dimension encore plus historique et amusante à cette histoire, bien qu’elle soit assez sombre en général. En bref, c’est encore un très bon arc proposé avec un final éblouissant et une toute nouvelle dimension.

Bref, un arc assez oppressant mais habilement orchestré


2 réflexions sur “Chronique : Black Butler Arc 5 ; Phantomhive Manor Murders

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s