Chronique : Rule

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle de Rule d’Ellen Goodlett publié aux éditions Bayard.

Résumé éditeur : Une couronne, trois prétendantes prêtes à tout pour accéder au pouvoir.
Zofi, Ren et Akeylah vivent au royaume de Kolonya. Elles ne se connaissent pas et n’ont rien en commun. Lorsque le roi les convoque, elles s’attendent au pire. Chacune d’entre elles cache un lourd secret qui pourrait porter atteinte à leur vie. Quand le souverain leur révèle qu’elles sont ses seules héritières, le combat est lancé et chacune est bien décidée à prouver qu’elle mérite de régner. Mais quelqu’un à Kolonya connaît leurs secrets, et ne reculera devant rien pour les manipuler et les empêcher de conquérir le trône…

Zofi fut réveillée par la voix de sa mère, plus forte et haut perchée que d’ordinaire.

Ellen Goodlett

J’ai eu du mal à me lancer dans ce roman, mais c’est la sortie du tome 2 qui m’a motivée à lire ce roman qui trainait dans ma PAL depuis sa sortie (ne me jugez pas…)

L’univers que nous présente l’autrice est un univers de fantasy médiévale avec nombreux détails comme on en n’a jamais vu, même si quelques grandes lignes font parfois écho à d’autres ouvrages. Des thèmes originaux auraient pu être plus mis en avant et cette absence nous laisse sur notre faim au profit d’intrigues royales. Les descriptions en viennent pas d’un seul cup au début du livre, ce qui permet d’amorcer l’histoire assez rapidement. Quelques gros points sont abordés ponctuellement, comme la dimension sociopolitique axée uniquement sur la capitale et pas sur le reste, ce qui allonge un peu trop la lecture.

L’intrigue est assez mystérieuse au début du roman, comme les héroïnes, on a peu d’informations sur ce qu’il se passe réellement. Elle se transforme rapidement en un mystère assez basique et évident mais le final promet beaucoup (un peu trop d’ailleurs). Les actions ne sont pas très présentes, au profit de la mise en place de l’univers et des tensions secondaires. Elles restent assez discrètes et ponctuelles, mais elles ne le sont pas assez pour rendre l’intrigue de cour addictive.

On se concentre presque essentiellement sur les 3 héritières, chose rendue facile par le changement régulier de points de vue. Les personnages secondaires sont trop mis de coté, ce qui enlève le réalisme et l’intérêt de l’histoire. Les relations restent très discrètes dans l’ensemble du roman. encore, seule celles qui relient les héroïnes semblent avoir de l’importance (heureusement, il y a une exception à la règle), le reste est relégué à l’arrière plan.

L’atmosphère est présente en quantité suffisante bien qu’elle reste discrète et n’empiète pas sur l’histoire. Elle apporte de la tension et du réalisme au mystère, apportant un vrai plus à la lecture. Les message n’ont pas de réelle présence mais restent plutot discrets dans l’ensemble du roman, bien que le coté « found family » soit un peu forcé à mon sens. En revanche, il faut saluer la belle représentation et diversité apportée.

Bref, encore une lecture très immersive avec de nombreux points forts et des héroïnes qui en jettent.

Un commentaire sur “Chronique : Rule

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s