Chronique : Don’t call me Magical Girl T1

Bonjour mes lecteurs ! Ce matin, je vous parle d’un manga absolument génial que j’ai eu la chance de découvrir en avant première (certes, la veille, mais ce sont les joies de la poste.) et qui est sorti le 22 novembre à savoir hier. Il s’agit bien entendu de Don’t call me magical girl, I’m OOXX de Yang Chi-Chang publié chez les Editions Chatto-Chatto. (Encore merci à eux pour l’envoi et la petite douceur. j’ai vraiment beaucoup apprécié l’attention)

Que dire à part que ce manga est fantastique, que vous devez absolument, si ce n’est déjà fait, vous le procurer sur le champ et, comme moi, le dévorer en moins d’une demie heure ? Déjà, je vais parler de la jaquette réversible que j’adore du tout au tout : je trouve que les éléments de la couverture d’origine sont très sympas, on ne peut pas l’enlever et qu’elle met tout de suite dans l’ambiance, mais la jaquette limitée réversible est aussi très jolie (si ce n’est plus). Sur celle-ci se trouve les 3 protagonistes extrêmement bien travaillées (je salue le travail de l’illustrateur, chapeau bas) qui reste assez simple mais lumineuse et vraiment accordée à l’histoire. En parlant de celle-ci, j’en ai eu un coup de coeur fantastique ! Certes je ne connais pas forcément l’univers des magical girls (que je ne connais que de nom, il faut l’avouer), mais cela ne m’a pas empêcher d’apprécier ma lecture, parce que j’arrivais avec un regard neuf sur l’histoire, sans à priori. Bref, je dois vous die que je l’ai adoré : j’ai trouvé que chaque élément était à sa place : l’histoire démarre relativement lentement, histoire de se mettre dans le bain, puis accélère d’un coup, histoire de ne pas perdre le lecteur. A partir de là, les événements s’enchainent tels une chute de domino que l’on ne veut pas voir se terminer. Le dessin est certes assez chargé, surtout en lignes de vitesse et autres dans les combats mais ça ne gène pas le moins du monde à la compréhension de l’histoire entière. Et d’un coup, c’est la fin du tome 1, rendez-vous le 30 janvier pour avoir la suite. Et Dieux ce que c’est frustrant, car sachez une chose, je compte les jours ! Mais en guide de lot de consolation et d’attente, à la fin du tome est placé un épilogue, permettant de connaitre et de s’attacher à Sakura, le jeune magical girl qui rêve de devenir humaine. Cette héroïne qui a tout de même une caractéristique bien propre, c’est qu’il s’agit d’un des rares personnages dont on connait le nom. Car oui, incroyable mais vrai, les deux autres protagonistes sont aussi anonymes que la foule aux alentours. Et e dois dire que ça change mais que ça ne freine pas du tout à la compréhension du texte puisque celle-ci sont connues entre autres par des surnoms donnés par Sakura. Mais le mystère reste entier (ce qui est relevé par la couverture qui joue sur cette aspect du livre) et rend le lecteur encore plus accro à cette histoire (si ce n’est plus).

Un petit mot pour la fin : si vous ‘êtes pas trop manga d’habitude, je pense que celui-ci serait une bonne introduction à cet univers fantastique assez particulier.

Sakura est une magical girl qui vit au fin fond de la terre en compagnie de deux autres magical girl avec qui elle se bat régulièrement. Son souhait le plus cher étant de devenir humaine, un jour celui-ci est exaucé , mais par la même occasion un mystérieux pouvoir révèle l’identité des magical girl aux yeux du monde entier.
Sakura et ses amies devront alors faire face à la colère des citoyens et répondre aux demandes qui visent à rembourser les dégâts occasionnés par leurs combats.

Les points forts

  • Des personnages attachants
  • Une histoire à couper le souffle et originale
  • Un dessin fabuleux

6 commentaires sur “Chronique : Don’t call me Magical Girl T1

      1. Raison de plus de me lancer dedans ! J’ai tendance à privilégier les séries courtes en ce moment, j’ai trop de séries longues terminée et dont je n’ai toujours pas tous les tomes (et encore… Pas si longue par rapport à Naruto ou autre)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s