Chronique : Witch Watch T1

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle du premier tome de Witch Watch de Kenta Shinohar aux éditions Soleil Manga.

Résumé éditeur : Afin d’obéir à un antique serment, Morihito Otogi, un lycéen à la force surhumaine des ogres doit cohabiter avec son amie d’enfance, la sorcière Nico ! À peine revenue de sa formation en sorcellerie, elle rêve à de romantiques retrouvailles. Quant à lui, devenu le familier de la jeune sorcière, il préfère se concentrer sur sa mission : la protéger d’un désastre qui lui a été prophétisé…

On plonge dès le début dans un univers familier, empreint de modernité qui se transforme peu à peu en un monde beaucoup plus fantaisiste, et ce grâce aux deux personnages principaux, qui apportent toute la magie. C’est d’ailleurs autour d’eux que l’action s’articule, dérivant d’une idée tout aussi originale que ce dernier : l’alliance d’un ogre et d’une sorcière, tout deux projetés dans notre monde. Et croyez moi, ça va faire des étincelles. De plus, les dessins de l’auteur sont vraiment bons : on découvre rapidement sa patte, permettant de mettre en valeur chaque détail plus ou moins mis en valeur de façon évidente. 

L’histoire découle de cette idée d’ailler magie et modernité et met donc en scène ces deux comparses dans la vie de tous les jours. Car si lui est parfaitement adapte à cela, elle ne l’est pas vraiment, provoquant alors toutes sortes de situations comiques. De ce fait, bien que ce premier tome soit dans un premier temps assez descriptif afin de mettre au clair tous les éléments, ce duo comique lui apport un peu de boost, et promet de bons moments comiques à l’avenir, et croyez moi on sent que tout le potentiel n’est pas utilisé, et que nous lecteurs, avons encore beaucoup à découvrir, notamment si l’on se penche du côté de la prophétie 

Les personnages sont les clefs de voûte de ce roman, comme je l’ai déjà dit. Morihito, un jeune ogre lycéen bien adapté à la vie, correspond au personnage ancré dans la réalité et plutôt sérieux du roman. Alors quand il doit cohabiter avec Nico, une sorcière qui vient de terminer sa scolarité magique et pour qui tout est nouveau, et particulièrement les règles, ça promet des étincelles, et elles sont présentes. Leur relation est au centre du roman tout comme le décalage entre les personnages : si elle est amoureuse de lui, le jeune homme porte a la demoiselle une affection neutre. Et tous cas, j’ai hâte de voir tout ça évoluer. Un petit point noir cependant, puisqu’une chose m’a beaucoup étonnée : les camarades de Moï ne s’étonnent pas du tout de la présence d’une sorcière dans leur rangs…

Avec cette idée, l’auteur nous propose un vrai renouveau dans la comédie et dans le thème des magiciens girls auxquels ce manga s’attache. Et c’est tant mieux ! Ainsi, l’atmosphère qu’il nous propose est très souvent légère, prompt à susciter le rire chez le lecteur (normal dans un manga comique me diriez-vous). Mais à certains moments clefs, elle s’adapte à la tension qui règne chez Moï, chargé de protéger cette sorcière maladroite, plongeant le lecteur dans l’univers et dans l’histoire. Il s’en retrouve happé et s’attache d’autant mieux aux personnages qu’il commence à comprendre.

Un premier tome qui pose les bases d’une comédie qui promet ! 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s