Chronique : Bordeterre #PLIB2021

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous pale de Bordeterre de Julia Thévenot aux éditions Sarbacane.

Résumé éditeur : Inès, 12 ans, est le genre à castagner ceux qui cherchent des embrouilles à son frère, Tristan, autiste de 16 ans. Tristan lui, est plutôt du genre à regarder des deux côtés avant de traverser. Mais ce jour-là, il ne parvient pas à retenir sa sœur qui, courant après son chien… … bascule dans un univers parallèle. Bordeterre. C’est le nom de cette ville, perchée sur une faille entre deux plans de réalité. On y croise des gamins qui chantent pour faire tourner un moulin, des châtelains qui pêchent des cailloux… et des créatures étranges. Inès, par nature, est ravie. Elle explore, renifle le derrière de Bordeterre avec une joie souveraine, comme le chien qu’elle a suivi. Tristan est plus inquiet : il y a quelque chose de pourri dans cette ville.

Tu es prête ? Ton frère a besoin de toi.

Julia Thévenot

Même si j’ai tout de suite été attirée par la couverture, c’est le résumé qui m’a beaucoup aiguillée pour choisir ce livre. Et je n’ai absolument aucun regret.

Dans l’univers que nous présente l’auteure, j’ai vraiment adoré l’originalité. J’ai beaucoup senti l’inspiration de l’univers de Christelle Dabos, même si celui présenté est encore meilleur selon moi. Il est vraiment inédit, très riche avec de nombreux éléments différents. Les descriptions, bien qu’elles soient un chouïa trop nombreuses à mon goût, permettent une grande immersion dans le roman, absolument nécessaire. Elles apportent des détails qui rendent la globalité de l’univers vraiment très réaliste.

L’intrigue qu’elle nous propose, est assez claire. Elle est mise en place rapidement mais l’objectif est peu à peu perdu de vue pour être remplacé par un autre beaucoup plus noble, ce qui donne un effet de mobilité à cette histoire. De plus, les actions sont plus ou moins nombreuses. Elles s’enchainent assez rapidement même si parfois cela m’a semblé assez étrange.

Les caractères des personnages sont vraiment uniques, ce qui permet d’isoler chacun des personnages et de les différencier assez facilement. De plus, on a une belle diversité, rarement vue dans la littérature. Cette dernière n’est d’ailleurs pas le centre du roman mais une partie de lui, un traitement que j’ai beaucoup aimé. Certaines des relations sont évidentes, mises en place dès le début alors que d’autres le sont beaucoup moins. Leur évolution, que l’on attend ou non, permet aux personnages de grandir et d’évoluer eux aussi, donnant un vrai souffle au roman.

Pour finir, j’ai moins aimé la plume de l’auteure. L’atmosphère est beaucoup trop variable dans le roman. Certaines fois, elle est très peu développée, ce qui fait que le lecteur est parfois beaucoup moins immergé dans l’histoire que ce qu’il aurait souhaité, et ce qu’il avait été avant. En revanche, elle est parfois beaucoup trop lourde selon les événements. Les messages sont assez présent, traités de façon plus concise, ce qui est très agréable.

Bref, une lecture assez sympa qui m’a permis de grandir tout en découvrant un bel univers

#isbn9782377312252

3 réflexions sur “Chronique : Bordeterre #PLIB2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s