Chronique : Show Stopper T2 ; Show Stealer

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle du tome 2 de Show Stopper : Show Stealer de Hayley Barker

Résumé éditeur : Depuis qu’ils ont fait exploser le Cirque de l’horreur, Ben et Hoshiko sont en fuite. Lorsqu’ils sont rattrapés par la police, Ben se rend pour sauver ses amis, qui se réfugient dans le ghetto – un quartier violent et malfamé où la résistance s’organise. Alors qu’Hoshiko peine à trouver des alliés, Ben, lui, est conduit au coeur du nouveau Cirque, plus terrifiant que jamais.
Car sa mère, assoiffée de pouvoir, est prête à tout pour devenir premier ministre : rallier publiquement son fils à sa cause… ou le sacrifier.
En plein sprint politique, c’est une autre course contre la montre qui attend Hoshiko : sauver Ben avant qu’il ne soit trop tard.

Je ne sais pas si c’est le bruit de la circulation qui s’intensifie à mesure que l’heure de pointe approche ou bien les rayons du soleil filtrant par les stores troués, toujours est-il que ce matin, j’ouvre les yeux la première. 

Hayley Barker

On découvre une nouvelle dimension dans l’univers du roman que le lecteur ne soupçonnait pas en refermant le premier tome. L’originalité de l’univers reprend la grande majorité du temps l’univers préétabli dans le précédent mais en le renforçant dans certains éléments clés. Les descriptions portent la majorité du roman, mais elles me semblent beaucoup plus marquées dans celui-ci. En revanche, elles ne ralentit pas le récit mais l’alternance des points de vue peuvent donner une impression désagréable de fragmentation de ce dernier.

L’intrigue repart et découle directement de l’épilogue du tome 1 car elle reprend la majorité de ses conséquences pour les utiliser et les mettre en scène. Après un temps d’adaptation permettant aux lecteurs de se remettre les enjeux en tête, les actions s’enchaînent globalement rapidement. Elles peuvent apporter de la frustration chez le lecteur à cause de la mise en forme dédoublée du récit. 

Côté personnages, on retrouve les caractères de nos deux héros tel que nous les avons laissés, mais qui semblent se ramollir un peu par leur amour, qui frise malheureusement la niaiserie. Les personnages secondaires anciens ou nouveaux, sont bien traités, avec une texture est un contraste intéressant. Les relations préexistences sont fortes et renforcées mais restent trop en avant à mon goût. Les nouvelles relations tissées m’ont parfois semblé forcées, mises en place trop rapidement.

L’atmosphère m’a semblé un peu trop légère dans tout le roman, car elle varie peu et n’épouse pas assez les événements, exception faite pour la fin de l’ouvrage, rendu plus important étendu par cette atmosphère, et également par les événements qui s’y déroulent. Les messages restent globalement constants par rapport au tome précédent. Les enjeux sont renforcés et mis en valeur par la fin heureuse mais attendue de cette dystopie.

Bref, une lecture qui me tentait mais qui n’était pas à la hauteur de son prédécesseur

Un commentaire sur “Chronique : Show Stopper T2 ; Show Stealer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s