Chronique : Le chant des Lames T1 ; L’Initiation

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle du premier tome du Chant des Lames de Jérémy Muller intitulé l’Initiation.

Résumé éditeur : Une guerre éternelle fait rage depuis des millénaires à Terratrania, où cohabitent les pouvoirs du Vent, de la Terre, de l’Eau, du Feu et du Sacre. Elle oppose les Seigneurs Noirs du Nord aux peuples libres dans la quête des épées légendaires et de la domination qu’elles confèrent. Mais lorsque l’une d’elles est retrouvée, c’est le destin de tous qui s’apprête à basculer.
Suivez les pas de Gaïa, une talentueuse Terrum rêvant de devenir Mage, et de Kasen, le mystérieux Sacrum ne jurant que par les Bishnus. Leur rencontre sera le point de départ d’une épopée qui les liera comme jamais ils n’auraient pu l’imaginer.

Chris, Rafa, où êtes vous ? criait un petit garçon, visiblement apeuré.

Jerémy Muller

Lorsque l’auteur m’a proposé son roman, je ne m’attendais pas à lire ce genre de livre, mais même si j’ai été un peu déçue quand je n’ai pas vu mes espoirs être réalisés, h’ai tout de même globalement aimé ma lecture.

L’originalité de l’univers n’est présente qu’à certains moments clés du roman, ce qui permet au lecteur de bien comprendre en quoi l’univers sort de l’ordinaire. Elle reste peu perceptible et palpable la plupart du temps, mais perd malheureusement un peu de l’intérêt et de l’attrait que nous avions pour le roman. Les descriptions semblent globalement peu présentes dans le roman pour le lecteur. Elle mettent en place rapidement la lecture et l’univers mais sont surtout plus porteuses de l’histoire. En revanche, elles sont parfois trop longues et ralentissent le déroulement de l’histoire.

Le prologue pose une idée interessante, ainsi qu’un cadre que l’on ne retrouve que trop peu dans le reste du roman. L’intrigue semble longue dans une première partie, car on ne sait pas où on va, mais l’impression est atténuée dans la suite du roman. Les actions mettent trop de temps à mon gout à s’enchainer, ce qui ralentit beaucoup la lecture. Elle restent tout de même cohérente entre elles, sans pour autant étonner le lecteur.

Les deux personnages principaux sont essentiellement travaillés, bien que quelques autres soient présents et amoindris. Malheureusement, les caractère ne sortent que peu de l’ordinaire. Les personnages restent dans leur case mais on conserve son attachement à ses personnages favoris. Les relations sont aussi assez communes et ne sortent pas non plus de l’ordinaire, et j’espère qu’il y aura une évolution dans la suite des aventures. Elles forment une véritable motivation pour le duo central qui les rend plus attachants.

L’atmosphère est trop peu présente dans l’ensemble malgré quelques passages où elle est excellemment bien traitée. Malgré tout, elle aurait pu apporter une belle profondeur au récit, ce qui est vraiment dommage. Les messages proposés restent globalement communs et important pour les jeunes. Particulièrement, le traitement bicéphale de la famille est très interessant, ce qui montre deux aspects distincts mais complémentaires.

Bref, un roman qui promettait trop mais qui présage du lourd.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s