Chronique : Sans foi ni loi

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle de Sans foi ni Loi de Marion Brunet publié chez Pocket Jeunesse.

Résumé éditeur : La cavale d’une hors-la loi avec l’adolescent qu’elle a kidnappé.
Lorsqu’une hors-la-loi débarque chez lui et le kidnappe, Garett est terrifié.
Pourtant Ab Stenson, cette femme indomptable, est celle qui lui ouvrira les portes d’un avenir moins sombre, loin de son père violent. Fasciné par sa ravisseuse, Garett découvrira ses plus grands secrets, ceux qu’on ne révèle qu’à ses plus proches amis. Dans son sillage, il rencontrera l’amour et l’amitié, là où il les attendait le moins. Jusqu’au bout de la route, où Ab lui offrira le plus beau des destins : la liberté.

La première fois que j’ai vu Ab Stenson, du sang coulait de son oreille gauche.

Marion Brunet

J’ai découvert ce titre par le biais de la plateforme Audible, et comme il y avait eu beaucoup de pub dessus, je voulais lui donner une chance. Et pour vous donner une idée de mon avis dessus : j’ai mis plus d’un an à terminer son écoute…

Dans ce titre, on découvre l’ouest américain avec ses chevaux, ses grandes plaines, ses pistolets et leur propriétaire odorant, qui constituait un thème encore inédit pour moi. Les descriptions, très présentes permettent une grande immersion dans le récit, et ce malgré les trop nombreux détails qui ralentissent un peu l’histoire. Elles mettent parfaitement en place l’univers créé et partagent les sensations des personnages, notamment de Garett.

L’intrigue part d’une première situation assez complexe et tendue, dont les explications nous parviennent plus tard. On ne sait pas du tout où l’autrice veut nous emmener et on se laisse plus ou moins bien emporter dans le récit malgré son rythme. Certains s’enchaînent de façon plus ou moins logique, ce qui peut étonner le lecteur. Les actions sont longuement espacées les unes des autres, ce qui donne une impression de monotonie, comme ce que peuvent ressentir les personnages. Elles sont relativement violentes, et décrites de façon très réaliste et immersive.

Dans ce roman, nous faisons une plongée profonde et immersive dans le crâne de Garett, un jeune homme naïf, qui n’est pas toujours très cohérent mais qui reste relativement attachant. Les autres personnages sont variés et chacun marque le lecteur à sa manière. Les relations qui les relient sont peu développées dans l’ensemble du roman, et elles se développent lentement, de manière très réaliste. En revanche, elles ne marquent que peu le récit.

Pour finir, l’atmosphère est relativement lourde tout au long du roman bien que ce ne soit par forcément nécéssaire. Elle permet une profonde immersion, à tel point qe l’on semble s’y noyer, si bien qu’elle peut gêner un lecteur habitué aux lectures plus légères. Les messages sont amenés de façons subtiles, et s’encrent bien dans le thème et l’univers choisi. Ils sont également importants dans notre socité actuelle, notamment par rapport à ce qui touche au racisme. D’autres points annexes sont abordés, mais sont tout aussi important pour les plus jeunes

Bref, un roman immersif qui m’a pourtant semblé très long.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s