Chronique : Le Voleur de Cœur

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle du Voleur de Cœur de Ravia Arroum publié aux éditions Michel Lafond.

Résumé éditeur : Dans un monde brutal où chacun détient un pouvoir magique.
Dylan, héritier du chef de clan, en est privé et cache son impuissance.
Jusqu’au jour où la guerre éclate. Quel prix sera-t-il prêt à payer pour protéger son secret ?

Le monde disparut en neuf mois, telle une naissance inversée.

Ravia Arroum

Si j’ai pu lire ce livre, c’est principalement grâce à Manon de Vibration Littéraire qui m’en a fait cadeau (et il lui fallait une nouvelle maison alors je n’ai pas hésité). Et i j’ai été intriguée, ma lecture m’a un peu étonnée, quoique je n’y ai pas été tellement impliquée.

L’originalité de l’univers est vraiment très ancrée : elle apporte une vraie dimension complètement nouvelle si bien que le lecteur veut l’explorer au plus vite et ce dès les premières pages. Cette originalité est complètement en lien avec la musique, point central et point de bascule du roman, chose très originale parce que très rare dans la littérature (en tous cas, il me semble que c’est la première fois que je lisais un roman où elle avait une si grande importance.) Les descriptions qui ponctuent le récit donnent littéralement vie à des paysages magnifiques qui sortent eux aussi de l’ordinaire. Elles prennent une belle place dans le roman mais la présentation apportée ne les rendent ni lourdes ni repoussantes à la lecture. Ces descriptions permettent e faire passer la majeure partie de l’histoire et de la mentalité du personnage principal.

L’intrigue est un peu difficile à se mettre en place, avec des éléments qui ne prennent sens que bien plus tard, voire à la toute fin du roman (qui je dois le dire, est à mon sens exceptionnel quoiqu’un peu facile). Une fois que le lecteur estntrée dans l’histoire, l’intrigue prend tout son sens et se complexifie grandement sans gâcher l’attrait qu’a apporté l’univers. Les actions qui ponctuent le récit apportent un très bon rythme donnant envie de poursuivre la lecture. Elles s’enchaînent bien avec les relations et la nature des personnages, nous guidant jusqu’au final magistral.

LEs personnages sont assez développés pour s’y attacher un minimum à chacun, et ce malgré leur différences et leurs évolutions. On suit l’histoire du point de vue du personnage, auquel on s’attache et s’identifie grandement. Les relations n’évoluent pas vraiment par rapport à celles présentes à l’ouverture du roman. Pour les rares dont s’est le cas, ces volitions sont justifiées et expliques dans les révélations, sauf pour celle mentionnée à l’épilogue du roman, ce qui et vraiment dommage.

Pour finir, l’atmosphère est peu développée dans la totalité du roman, Elle n’est présent qu’à de rares moments clefs afin de les renforcer, tout comme l’empathie que le lecteur peut ressentir pour les différents personnages et leurs situations. Les messages tournent globalement autour de la famille mais ils prennent une importance capitale uniquement lors du final qui nous éclaire. Ces derniers sont placés de façon discrète, sans que l’autrice ne s’attarde trope dessus (et heureusement !)

Bref, une lecture sympa avec un univers merveilleux et grandiose et un final magistral

Un commentaire sur “Chronique : Le Voleur de Cœur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s