Chronique : Sous un ciel d’Or

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle de Sous un Ciel d’Or de Laura Wood publié chez Pocket Jeunesse !

Résumé éditeur : Plongez avec Lou dans l’univers fascinant de l’aristocratie anglaise entre luxe, charme, volupté… et mystère !
1920. Lou, dix-sept ans, vit dans une ferme des Cornouailles. Elle est fascinée par la magnifique
demeure des Cardew, vide depuis des années. Écrivaine en herbe, elle y passe des après-midi seule, en cachette, à lire et à se rêver membre de la prestigieuse famille qu’elle épie dans les revues mondaines.
Quand, à la faveur de l’été, les propriétaires investissent les lieux, Lou est soudain transportée dans le monde luxueux et pétillant de l’aristocratie anglaise. Au centre, un frère et une soeur époustouflants, dont elle devient de plus en plus proche.
Tandis qu’un amour inattendu s’éveille en elle, Lou découvre que le champagne, le jazz et le charleston cachent de sombres secrets.

Tout a commencé à cause d’une pomme.

Laura Wood

Ah une fiction historique et romantique ! Quand j’en ai entendu parlé lors de sa sortie, j’ai immédiatement pense à la saga Lady Helen. Mais c’est pourtant quelque chose s’assez différent que j’ai découvert, et ce n’est pas pour me déplaire !

Ce livre permet un véritable voyage dans le temps pour le lecteur ! L’autrice reprend parfaitement la période d’allégresse et de réjouissance notamment par les personnages et leur comportement. Les descriptions constituent le moteur principal de l’histoire, elles permettent de faire passer les informations principales. Elles sont omniprésentes dans le roman, ce qui offre un aspect assez brut et mastoc, mais malgré cela elles apportent tout de même de très nombreux détails qui se noient un peu dans le total. En revanche, cela peut ennuyer rapidement ou désintéresser le lecteur.

Concernant l’intrigue, on ne sait à aucun moment où l’autrice veut nous mener, mais on se laisse porter, à l’instar du personnage principal. Bien que ce ne soit pas vraiment ce que j’ai l’habitude de lire, j’ai trouvé cette histoire et sa romance très chou ! Les actions sont plutôt bien présentes lors des moments clefs, exaltants pour le personnage principal. Malgré cela, elles trainent vraiment sur la longueur et sont le plus souvent séparées par de longues parties de descritpions.

La mise en place du caractère de Lou, le personnage principal est parfaitement effectuée. Une grande empathie et un grand attachement se lient avec le lecteur, puisqu’elle comme lui découvre tout de ce monde. Les autres personnages sont très présents, ils sont de véritables acteurs du récit, très attachants et très variés. Seules quelques relations ont une réelle implication dans le roman. Les relations créent une véritable tapisserie qui relie tous les personnages et qui donne une belle implantation dans le roman.

Bien que l’atmosphère ne soit pas un élément majeur du roman que qu’elle n’apporte que peu à l’histoire, elle accentue l’émerveillement ressenti par Lou et partagé par le lecteur. Les messages qui parsèment le récit sont apposés de façon quelque peu cavalière, de façon un peu lourde par le personnage principal. Ils sont en lien avec la mentalité de l’époque mais reste toujours valable de nos jours.

Bref, une bonne lecture immersive, pleine de joie et de romance.

Un commentaire sur “Chronique : Sous un ciel d’Or

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s