Chronique : Le Royaume Assassiné

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle du Royaume Assassiné d’Alexandra Christo publié aux éditions De Saxus.

Résumé éditeur : Lira est la sirène la plus dangereuse de l’océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu’elle tue l’une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu’au solstice d’hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l’éternité.
De son côté, le Prince considère l’océan comme sa vraie demeure, même s’il est l’héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d’être. Mais lorsqu’il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature… Pour le remercier, elle lui promet de l’aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?

Je possède un coeur pour chaque année que j’ai vécue.

Alexandra Christo

Ce roman, c’était une vrai et grand coup de coeur, extrêmement puissant. Je savais que ce livre m’aurait probablement plu, mais je n’imaginais pas à ce point.

Tout d’abord, il faut que je vous parle de l’univers absolument incroyable. Bien qu’il se présente comme une réécriture de la Petite Sirène, ça ne passe que par de petits éléments subtils, rendant le tout très harmonieux. Cette harmonie se ressent également dans l’alliance du monde des pirates et des sirènes, ce qui permet de créer un nouvel univers incroyablement somptueux dans lequel on plonge avec plaisir. Les descriptions sont suffisantes pour nous immerger dans un univers complexe et coloré sans nous noyer dans des détails futiles. En plus, elles n’empiètent pas l’histoire ou les personnages, leur laissant la part belle.

Deux intrigues sont d’abord présentées puis elles fusionnent vers un point convergent qui n’est pas forcément évident à première vue. Une fois fusionnée, elle semble simple à première vue, mais elle rencontre de nombreux rebondissements bienvenus. Sans êtres frénétiques, les actions apportent du punch au récit. Leur rythme est associé à l’histoire, ralentissant ou accélérant les choses selon les besoins. Toutes celles-ci nous mènent tranquillement vers un final incroyablement explosif.

Les personnages, et plus particulièrement leurs caractères sont particulièrement bien développés et correspondent sans nul doute au coeur de la relation du récit. Les personnages sont très attachants et réalistes, et ils apportent tout l’humour du récit. leurs divergences permettent également de bien séparer les points de vue et de faire monter la tension pour le lecteur. Les diverses relations qui lient les personnages sont extrêmement sympa à découvrir, par le biais de très nombreux échanges piquants dont le lecteur se délecte avec plaisir. Elles se tissent lentement mais de façon très réaliste.

L’atmosphère est incroyablement bien maitrisée, apportant une vraie profondeur à l’histoire. De plus, elle renforce les événements clefs du récit pour les mettre en valeur et les rendre réalistes. Les messages qui parsèment le récit sont passés de manière subtile, n’empiétant pas du tout sur le récit. Ils laissent libre leur compréhension au lecteur seul, puisque leurs leçon ne sont pas imposées.

Bref, un gros coup de coeur pour ce roman magistral à découvrir d’urgence si ce n’est pas déjà fait.

Un commentaire sur “Chronique : Le Royaume Assassiné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s