Avis Série : Le Joyau

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle d’une série qui, il me semble est assez connue, mais que je n’ai découvert pourtant qu’il y a peu : la trilogie Le Joyau de Amy Ewing. Le tome 1 est éponyme à la saga, le second tome s’appelle La Rose Blanche et le dernier tome se nomme La Clé Noire.

Résumé du tome 1 : Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance… Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté. Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au cœur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu’ils redoutaient…

Aujourd’hui, Violet Lasting vit ses dernières heures.

Emy Ewing

Bon, j’aurais pu vous faire une chronique pour chaque tome (c’est d’allieurs ce qui aurait du se passer), mais j’ai littéralement enchainé les romans sans pause (ou au minimum du moins), ce qui fait que je n’ai pas vraiment délimiter les romans, tellement j’ai été happée à l’intérieur.

Tout d’abord, il est bon de souligner l’univers de ce roman, qui est un très bon point. En un mot comme en cent, j’ai trouvé l’univers proposé absolument superbe : il est très développé, notamment avec les décors décrits et créés pour paraitre magnifiques et donner plus de profondeur et de traits à l’histoire. Bien sur, l’univers aussi est incroyablement profond, dès le premier tome, et se développe toujours plus lors des deuxième et troisième tome et ce sans perdre son lecteur, chose assez difficile puisque sa complexité augmente relativement bien.

Par ailleurs, l’univers est vraiment bien maitrisé par la plume de l’auteure, aiguisé par l’atmosphère extrêmement élaborée, ajustée complètement aux différents moments de l’histoire, selon les actions et l’intensité émotionnelle. En plus d’une magnifique atmosphère, j’ai trouvée que la plume était aussi très habile dans la dissémination de messages, tous magnifiques et essentiels à notre vie quotidienne. En plus de cela (car oui, ce n’est pas terminé), je trouve qu’en avançant dans la trilogie, on a de plus en plus d’empathie pour les personnages lors des passages les plus émouvants.

Passons aux personnages, qui font aussi une part belle à mon appréciation de l’histoire. En effet, ces derniers sont vraiment très attachants et réalistes. Si leurs relations sont un peu trop rapides dans un premier temps, elles se complexifient et s’étoffent au fil des tomes. D’ailleurs, en avançant dans l’histoire, les personnages deviennent alors plus nombreux, mais en apprenant à les connaitre, notamment par leur backstory, on arrive à s’y attacher. Même en avançant dans le tome final, les personnages, nouveaux et anciens sont toujours plus profonds et complexes. Lors de ce tome, cet derniers s’ouvrent vraiment beaucoup plus au lecteur, grâce aux actions.

Enfin, et c’est peut être ce qui m’a le plus fait adoré ces romans, l’histoire est complètement addictive, puisque pleine de rebondissements, qui empêchent le lecteur de lâcher ces romans et le force à enchainer les trois tomes sans interruption. Cette sensation est également renforcée par l’intrigue complexe qui se poursuit au fil des romans. Au cours du deuxième tome, qui fait suite à un final absolument affreux, elle se complexifie encore, comme promis par le final du tome 1, ce qui renforce le coté extrêmement addictif du récit, qui ne se calme pas lors du tome 3. Ce derniers, d’ailleurs se ferme sur un final qui est, selon moi, absolument parfait.

Bref, une excellente trilogie qui m’a véritablement transportée

2 commentaires sur “Avis Série : Le Joyau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s