Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle du premier tome de Vampyria de Victor Dixen : La Cour des Ténèbres publié aux éditions Collection R.

Résumé éditeur : En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.
Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

« AU NOM DU ROY, OUVREZ IMMÉDIATEMENT ! » ordonne une voix tonitruante.

Victor Dixen

Avec ce roman, j’ai frolé le coup de coeur et de peu tant j’ai apprécié ma lecture !

Comme d’habitude, commencons par l’univers que nous propose l’auteur. Et celui-là, il envoit du lourd (l’univers, pas l’auteur, j’ai trop de respect). Donc, l’univers est vraiment bien construit et ce de manière vraiment complète : il ne manque pas de profondeur, et pourtant, j’ai comme le sentiment que beaucoup de choses nous snt encore cachées, ce qui intrigue fortement le lecteur quant à une possible suite. En plus, chaque élément est emboité dans un autre pour former un très bon cadre pour une histoire.

D’ailleurs, cette dernière est vraiment originale, rien qu’à la lecture du résumé. Alors même qu’on pense connaitre le début, sa lecture nous plonge immédiatemnt dans l’histoire, d’une fancon qui ne laisse pas indifférent : C’est une scène d’introduction assez dense, plein d’éléments très imortant pour la suite, ce qui permet de planter le décors assez rapidement. De ce fait, le lecteur peut enchainer les rebondissements sans penser à s’arreter pour réflechir aux divers élements, puisque les détails qui auraient pu nous echapper sont rappelés d’une manière assez élégante.

Un autre point positif (comme s’il y en avait des négatifs) corrspond aux personnages. Ces derniers sont assez complexes, sans l’être trop. Après les avoir découvert, le lecteur est frappé par le réalisme de ces derniers, maitrisés parfaitement, sans pour autant tomber dans le cliché, même si certaines réactions peuvent etre prévues. Coté relations, je les ais trouvées vraiment réussies dans leur évolution, qui les rendent assez réalistes, et qui arrivent à éviter les clichés, ce qui n’était pas gangé d’avance.

Pour finir, dois-je encore parler de la plume de Victor Dixen ? Je l’avais adorée dans Cogito et dans extincta, mais elle ne perd en rien de son charme ! Elle est fluide et possède le talent nécessaire pour creer une atmosphère ajustée aux moments de l’histoire, notamment lors des passages les plus tendus et les plus pesants. De plus, le message délivré par l’auteur, ce message de liberté et de justice est particulièrement mis en valeur dans cette société de l’Ancien Régime, elle aussi reproduite à la perfection (on se croirait réellement sous Louis XIV) en ajoutant ce qu’il faut de fantastique. (et je ne vous ai pas parlé du travail éditorial, il est magnifique)

Bref, un romen excellent dont j’ai hate de lire la suite

#isbn9782221250570

4 réflexions sur “Chronique : Vampyria T1 ; La Cour des Ténèbres #PLIB2021

  1. Avec Vampyria Victor Dixen et moi on s’est réconciliés. J’avais adoré Phobos mais ses one-shots m’avaient quelques peu déçu. Ici j’ai retrouvé sa plume efficace et percutante à lire. Vivement la suite !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s