Chronique : Ceux qui ne peuvent pas mourir T1 ; La Bête de Porte-Vent

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui je vous parle d’un coup de coeur incroyable pour ce roman de Karine Martins publié aux éditions Gallimard Jeunesse

Résumé éditeur : 1887, en France. Gabriel Voltz travaille pour l’Ordre de la Saint-Vehme, une puissante confrérie occulte qui traque les Égarés, ces humains qu’un maléfice a transformés en créatures diaboliques. Sa mission le conduit dans un village de Bretagne frappé par une série de meurtres particulièrement atroces. 
Voltz est, bien malgré lui, accompagné de Rose dans cette enquête. Une adolescente têtue et encombrante qui en sait déjà beaucoup trop…

Depuis qu’elle était au service de Gabriel Voltz, Rose avait appris une leçon essentielle : sortir seule la nuit dans Paris était la plus mauvaise idée qui soit.

Karine Martins

A l’origine, j’étais plutot séduite par l’idée d’allier un détective privé extrêmement doué (à la Sherlock Holmes) allié à une atmosphère de fantastique. Même si l’idée a déjà été explorée dans le roman Jackaby, je voulais voir comment l’auteure arriverait à allier les deux dimensions .

Alors, pour ce qui est de l’univers, il est vraiment exceptionnel. On le découvre dès les premières pages mais il prend de grands traits assez rapidement, si bien qu’on ne passe pas tout le premier tome à le découvrir comme une fleur qui s’ouvre pétale par pétale. De plus, les éléments fantastiques, même s’ils ne sortent pas de l’ordinaire, sont utilisés d’une manière assez originale, mais pleine de mystère (et c’est pour ça que je n’en dirai pas plus). On plonge dans ce dernier avec délectation tant il est parfaitement décrit, chaque détail permet de bâtir et de renforcer l’histoire proposée par l’auteure.

Du coté de l’histoire, on peut dire que c’est une véritable perle. L’enquête que nous découvrons petit à petit est vraiment intéressante et originale : on suit celle-ci avec beaucoup de fascination et d’attention : le lecteur essaie par tous les moyens de rassembler les divers éléments à sa disposition pour résoudre cette affaire, même si de nombreux indices s’ajoutent au fil de l’histoire. Cette dernière est d’ailleurs vraiment addictive car les actions s’enchainent avec les indices et les déductions incroyables, si bien que le lecteur ne sache ce livre q’une fois arrivé au grand final qui selon moi est absolument parfait à tous les points de vue (et en plus, il livre sur un futur T2 qui m’a l’air beaucoup trop bien et que j’attends avec impatience).

Ensuite, un autre point fort de ce roman, c’est la plume aguerrie qui mène la danse. Pleine d’humour et de réflexions absolument divines et opportunes, cette dernière est franchement parfaite pour cette histoire : elle apporte beaucoup de légèreté à cette atmosphère qui reste malgré tout assez plombante et sobre, ce qui fait tout le style de ce livre.

Enfin, les personnages sont décrits d’une façon absolument excellente. Pour la plupart, ils sont très attachants notamment par leur caractère. Ce dernier est propre à chacun même si certains traits sont partagés entre le duo principal pour montrer leur relation absolument fascinante. Leurs caractères sont parfaitement complémentaires et leur relation de maitre/élève se taquinant sans cesse apporte beaucoup de légèreté. Mais les autres personnages offrent également une profondeur à l’univers, leur relation avec le duo central apportant encore plus d’amusement au lecteur qui se délecte de voir ces personnages se débattre avec leurs ressentis pour finir par reprendre l’enquête malgré tout.

Bref, un très gros coup de coeur pour ce roman dont j’attend la suite avec impatience

Un commentaire sur “Chronique : Ceux qui ne peuvent pas mourir T1 ; La Bête de Porte-Vent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s