Chronique : Gods of Men

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, je vous parle d’un très bon livre Fantasy intitulé Gods of Men de Barbara Kloss publié chez les éditions Rivka.

Résumé éditeur : La magie est interdite dans les Cinq Provinces, et ceux qui en sont doués depuis la naissance sont pourchassés et tués. Sable ignore que sa musique renferme un pouvoir, jusqu’au jour où, à peine âgée de neuf ans, elle arrête par accident le cœur de sa petite sœur avec sa flûte, la tuant sur le coup. Atterrée par ce qu’elle a fait et craignant pour sa propre vie, elle s’enfuit loin de la juridiction provinciale, pour atterrir dans les Landes Sauvages, terre d’exilés et de brigands. Là, Sable se terre, sous le poids de la culpabilité, et survit en tant que guérisseuse. Jusqu’à ce que, dix ans plus tard, quelqu’un – ou quelque chose – la retrouve… et la traque sans merci.

Imari se tenait sur le toit du palais, les orteils au dessus du vide.

Barbara Kloss

Encore un très bon livre ! et je dois dire que j’ai été particulièrement séduite par l’univers et aussi par les personnages.

Ce qu’il y a d’étonnant dans ce livre, c’est la complexité de la profondeur de l’univers qui nous est présenté ici, peut être parfois aux dépends de l’histoire générale. Telle une véritable tapisserie, ce dernier est tissé au fil des chapitres, apportant peu à peu des détails précis qui permettent au lecteur de bien se figurer la scène, à tel point qu’il n’a plus qu’à fermer les yeux pour la visualiser. En revanche, ce dernier ne nous est pas livré dès les premières pages : on le découvre petit à petit au fil des passage et on ne le sait dans son intégralité qu’à la toute fin du roman.

C’est coté histoire que le bas blesse. Car, même s’il s’agit d’un premier tome, et donc l’univers doit être plus imposant et plus détaillé, l’histoire ne doit pas non plus en pâtir, ce qui est malheureusement le cas. Comprenez moi bien, j’ai beaucoup aimé ce roman, mais il ne regorge pas de rebondissements inimaginables ni d’un suspense incroyable. En effet, l’histoire est même un peu longue entre les divers points d’action. On se retrouve alors à attendre patiemment chaque nouvelle action. Enfin, jusqu’au grand final, qui n’arrive pas trop tôt. Ce dernier est en réalité absolument magistral, explosif même ! Le lecteur est enfin emporté dans cette histoire par ce final rondement mené et étonnant, qui boucle la boucle ouverte par les personnages et qui laisse entrevoir une suite que j’ai hâte de lire.

L’autre point fort de ce roman, c’est véritablement ses personnages. Chacun d’entre eux, qu’ils soient gentils ou méchants, principaux ou secondaires, chacun d’entre eux est attachant à sa manière. Leur caractère est décrit d’une façon si précise et est d’une complexité telle que l’on croirait les connaitre du bout des doigts et qu’ils pourraient traverser la rue devant vous tant ils sont réalistes. Un autre détail présent et plaisant dans cette histoire c’est le soin apporté par l’auteur aux détail du passé des personnages. Bien qu’on ne les connaisse pas tous, les passés de certains personnages apparaissent comme très importants dans l’histoire. Grâce à la plume unique de l’auteure, on n’est perdu à aucun moment, tant ces éléments entrent parfaitement dans la ligne du récit.

Bref, un excellent premier tome pour un univers merveilleux !

3 commentaires sur “Chronique : Gods of Men

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s