Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui je vous parle de Warcross de Marie Lu publié chez Pocket Jeunesse

Résumé éditeur : La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

Il fait drôlement froid aujourd’hui pour courir après le menu fretin

Marie Lu

J’étais plutôt attirée par ce livre, mais j’ai pris mon temps avant de découvrir cette histoire, et je dois dire que je n’ai été déçue à aucun moment.

Tout d’abord, j’ai plutôt aimé l’univers dans lequel l’héroïne évolue. Cet univers est plutôt unique en son genre : à l’ouverture de ce roman, on entre dans un monde futuriste, comme une version améliorée du monde que l’on connaît ici. De plus, l’élément emblématique de ce roman, à savoir un jeu vidéo très populaire (qui n’est pas sans rappeler le roman Ready player one adapté au cinéma) qui prend une place énorme dans la société. Selon moi, ce côté-ci permet à l’auteure de dénoncer quelque peu la place croissante que prend les nouvelles technologies dans nos vies.

Bien entendu, le coté dénonciateur n’est en réalité qu’une partie de l’histoire qui se base complètement sur ce jeu vidéo. Élément central, il fait plus que partie du décor, étant donné que cette occupation déclenche l’enquête d’Emika. Cette aventure est pleine de rebondissement : après avoir découvert l’univers lors des premiers chapitres, le lecteur se retrouve très rapidement happé dans l’histoire qui ne cesse de s’emmêler, à tel point que le final (que j’ai personnellement adoré) arrive un peu trop vite. En revanche, il propose une suite qui me semble palpitante (à voir dans le prochain tome !)

Enfin, comment parler d’un roman sans parler de ses personnages ? Le personnage principal, Emika, est une jeune prodige de l’informatique. Même si on ne connaît rien à ce domaine, tout lecteur peut s’identifier à elle. Elle est assez caractérielle mais possède un sens du devoir assez pointu. Le reste des personnages est peut être beaucoup moins présent, mais ils possèdent tous une personnalité bien affirmée. Une chose en revanche que je n’ai pas forcément apprécié, c’est la place que prend la romance (beaucoup trop présente à mon gout), surtout que ca n’apporte pas grand chose au récit.

Bref, une bonne histoire avec un final qui donne envie de finir le diptyque !

2 réflexions sur “Chronique : Warcross

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s