Les serviteurs les appelaient malenchki, les « petits fantômes », parce qu’ils étaient les plus petits et les plus jeunes, et parce qu’ils hantaient la demeure du duc en gloussant.

Leigh Bardugo

Mal et Alina sont deux orphelins, comme frères et soeurs : ils ont grandit ensemble dans la même maison, fait les mêmes corvées et faisaient les 400 coups ensemble. Ces deux inséparables amis s’apprécient énormément, passant dès qu’ils le peuvent du temps ensemble. Mais le temps passe et même s’ils sont toujours attachés l’un à l’autre, Mal et Alina passent très peu de temps ensemble : enrôlés tout deux dans l’armée, Mal est un simple soldat alors qu’Alina est apprentie cartographe. De ce fait, lui passe ses journées à s’entrainer au combat, elle s’entraine à dessiner toutes sortes de cartes. Et quand le soir vient, Mal n’hésite pas une seconde à profiter de la vie aux cotés de jolies jeunes femmes, délaissant son amie à son grand dam. Alors qu’ils sont tous deux sur le terrain aux cotés de Grishas, de féroces combattants usant de magie et d’atifice pour arrêter une mer de noirceur qui s’est ouverte dans Ravka il y longtemps de ça, Mal passe à deux doigts de la mort et Alina, assistant impuissante à ce moment, libère une force inconnue. Cette force se révèle être unique en son genre et serait la seule arme pour détruire le Fold de noirceur. Elle est alors entrainée avec les Grishas, se rapproche de leur général et cherche à maitriser ce pouvoir afin de sauver le monde de la destruction.

Vous voilà entrés d’un bon dans le GrishaVerse, un univers absolument époustouflant et incroyable. mais avant de juger l’univers tout entier, disons qu’il serait peut être bien de commencer par juger son ouverture. Même si je connaissais un peu cet univers (eh oui, j’ai lu SoC avant Grisha, ne me frappez pas) je dois dire que plonger dans cette histoire fait un bien fou. Entrant dans une sorte de monde parallèle extrêmement proche du nôtre, le lecteur est rapidement plongé dans cet univers : chaque élément nouveau et inconnu nous l’est plus ou moins rapidement expliqué pour faciliter notre entrée et surtout, la rendre le plus confortable et rapide possible. Car avec l’histoire, pas de temps à perdre ! A la suite d’un prologue assez court et intriguant, on entre rapidement dans le vif du sujet et de l’action, pour n’en ressortir qu’au moment où l’on toune la dernière page, en ne nous demandant qu’une seule chose : pourquoi c’est déjà fini ? (mais aussi à quand la suite, faut pas trop pousser non plus). Mais, l’histoire additive et absolument incroyable ne serait rien sans la plume incontournable de l’auteure, mettant en scène des personnages uniques en leur genre, hauts-en-couleurs mais tellement humains ! L’immense point fort du livre, si l’on ne compte pas ces personnages et cette profondeur d’univers, et cette histoire, c’est réellement les relations que l’auteure a su créer entre ses personnages. Car, bien qu’Alina soit au centre du roman (après tout c’est autour d’elle qu’on tourne 24/24), les différentes interactions qu’elle a avec le reste des personnages sont complètement variées. Sa relation avec le Général Kirigan est vraiment étonnante, bien trouvée et bien développée, alors que sa relation avec Mal évolue beaucoup trop rapidement (et reste beaucoup trop gnangnan pour moi). Bref, avec une histoire aussi trépidante, où chaque évènement s’enchaine avec autant d’agilité qu’un troupeau de biches sautant par dessus une palissade, et un final qui nous promet beaucoup, on ne peut pas le rater !

Bref, un premier tome qui ouvre une trilogie et un univers formidable !

6 réflexions sur “Chronique : Grisha T1 ; Les Orphelins du Royaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s