Chronique : Lady Helen T2 ; Le Pacte des Mauvais Jours

Comme le lui demandait lord Carlston, lady Helen Wrexhall leur direction, en remontant la promenade du bord de mer de Brighton.

Alison Goodman

Après le désastre de son premier bal de la saison, lady Helen aurait dû être complètement anéantie, avec une proposition de mariage qu’elle ne peut plus accepter à cause de ces évènements. Après avoir été chassée de la maison de son oncle et de sa tante, elle décide de loger chez Lady Margaret et son frère à Brighton, ce qui lui permet d’affiner ses talents de Vigilante et de continuer son entrainement avec lord Carlston. Malgré les difficultés qu’elle éprouve à se concentrer en sa présence, elle fait de nombreux progrès. Un nouveau pas doit être absolument passé selon lord Carlston : être capable de se déguiser et se comporter en homme Mais cet entrainement n’est pas le seul élément crucial de cette saison : Helen a enfin pu contacter Delia qu’elle s’est empressée d’inviter afin de la rassurer quand à son problème précédant. De plus, elle rencontre de nombreuses connaissances de Londres à Brighton venues pour l’été, et surtout, le plus important et le plus embarrassant pour elle, le Duc de Selburn, son ex-fiancé qui tient absolument à reparler de son bal. Mais du coté des Abuseurs, ce n’est absolument pas calme : le club des Mauvais jours vient de lui confier une mission très délicate…

Ah la suite de cette trilogie, on l’attendait tous avec impatience et la voilà ! C’est comme si on n’avait pas quitté un seul instant cet univers, bien qu’un certain temps soit passé entre la clôture du tome 1 et l’ouverture celui-ci. Bien heureusement, on ne rate pas grand-chose dans ce laps de temps qui est rattrapé très facilement. De ce fait, on se remet bien dans l’histoire, l’univers absolument incroyable de cette trilogie et le lecteur n’est absolument pas perdu : un petit rappel du tome précédant et un résumé de ce qu’il s’est passé entre temps et puis… le démarrage ! Encore une fois, il reste tout de même assez lent bien que plus rapide que dans le tome précédant et va encore crescendo, mais encore plus rapidement : avec la mission qu’il lui est confiée, Helen entre officiellement dans le Club des Mauvais Jours mais n’est pas pour autant changée que cela. A cause des évènements précédents (ceux qui terminent le premier tome) elle est véritablement troublée en présence de Carlston ce qui peut la rendre un peu moins incroyable, trop gnangnan et en mode « tout est merveilleux, qu’est ce qui peut bien m’arriver ». Le lecteur est donc un peu plus détaché d’elle, moins en corrélation qu’au tome précédant, mais ça n’enlève pas grand chose à l’histoire. Par contre, énorme avantage de ce tome, on en apprend beaucoup plus sur les personnages secondaires et ce très tôt dès la première partie du roman (en réalité je parle surtout de Hammond, le frère de Lady Margaret qui nous apparaît beaucoup plus clairement d’un seul coup, ce qui nous permet de nous attacher à lui beaucoup plus facilement) ce qui donne au roman plus de profondeur : les personnages secondaires prennent un peu plus d’importance, sans pour autant laisser de coté les premiers personnages que nous connaissions sur le bout des doigts (Helen, Carlston et Darby (la femme de chambre)).

Bref, un deuxième tome à la hauteur du premier et qui promet un très bon final !

5 commentaires sur “Chronique : Lady Helen T2 ; Le Pacte des Mauvais Jours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s