Chronique : Ctrl + Alt + Suppr

Bonjour mes lecteurs ! Cette fois-ci, et pour la première fois je crois, une petite déception avec Ctrl + Alt + Suppr de Bertrand Puart publié chez Casterman.

Je tiens d’abord à dire que tout de même, j’avais participé à l’aventure sur Insta en votant mais aussi en lisant quelques extraits qui nous étaient proposés (même si avant et encore maintenant après ma lecture, je ne me souviens plus de quel extrait j’avais lu, ni ce pourquoi j’ai voté) et je me souviens que j’en étais ressortie plus ou moins intriguée, c’est ce qui m’a donné envie de le lire d’ailleurs. Et je suis ressortie de ma lecture assez déçue. Pourtant, les 4-5 premiers chapitres m’avais mise dans l’ambiance rapidement et donnaient envie de connaître la suite. J’étais relativement bien prise dans l’histoire et je voulais en savoir plus. Malheureusement, je trouve que la suite est bien en dessous des premiers chapitres : peu à peu, au fil de ma lecture, je me suis éloignée dans mon implication dans le livre (je ne me sentais plus proche des personnages) je le vivais en tant que simple spectatrice. En plus, je trouve que les différents flash-backs proposés sont beaucoup trop dense et coupent complètement le rythme du récit. L’histoire devient donc assez molle et malgré tous les événements, j’ai eu l’impression qu’il ne se passait pas grand-chose, même à l’arrivée du final, que, et c’est assez rare pour être souligné je n’ai vraiment pas aimé et dont j’ai presque été soulagée. Bref une déception pour ma part.

Zéphyr, seize ans, se soucie peu de la marche du monde. Or sa grand-mère l’a désigné comme le digne héritier d’Arsène, une agence hors norme spécialisée dans le cambriolage. L’objectif d’Arsène ? Mettre à jour l’influence d’Ananta, un immense empire technologique qui diffuse de fausses informations à travers le monde, marchande avec la sphère politique, manipule la pensée des gens.Au moment où cette histoire commence, tous les yeux sont tournés vers les écrans : le ministre de l’écologie donne une conférence exceptionnelle et s’apprête à révéler un grand secret qui lie Ananta et le gouvernement français.

Les points forts

  • Des chapitre introductifs forts
  • Un concept tout nouveau
  • Des personnages hauts-en-couleurs

2 commentaires sur “Chronique : Ctrl + Alt + Suppr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s