Chronique : Le Passageur T2 ; Le Journal et le Serpent

Bonjour mes lecteurs ! Aujourd’hui, encore un super moment passé avec le tome 2 du Passageur publié chez les éditions Lynks (merci à eux !) : Le Journal et le Serpent d’Andoryss.

En réalité, je crois que ce tome-ci est encore meilleur que le premier, et ce n’est pas peu dire ! Le résumé nous happe encore directement dans l’histoire et attire énormément le lecteur et croyez moi, il tient ses promesses ! Dès l’ouverture du livre le lecteur est plongé dedans : on retrouve avec délectation Matéo Soler, un adolescent qui voyage dans le temps afin de sauver des âmes en peine et de les guider vers la mort et la paix, qui est toujours aussi attachant qu’on le rejoigne dans son train-train quotidien ou dans sa mission incroyable. Car cette mission, elle est franchement inédite, du jamais vu et bien compliqué avec tout ça. Il diffère du premier tome par sa complexité beaucoup plus poussée que dans le premier tome et par son univers plus étoffé. Enfin, c’est surtout par les personnages : dans ce tome, on fait la rencontre d’une nouvelle alliée extrêmement étonnante mais superbement travaillée. Le grand plus c’est que la soeur de Matéo, Luisa, est plus profondément décrite et prend une place étonnamment importante au coeur de la tempête, bien que le reste de sa famille (notamment Diego, parce que même s’il n’est pas au centre, je l’aime bien quand même, je m’y identifie très facilement). Comme de bien entendu, l’histoire vécue par Matéo est incroyable et franchement beaucoup plus délirante et incroyable que le tome 1 : les voyages temporels sont contrôlés mais nombreux ; on voit se dresser une nouvelle menace, intrigante et dangereuse qui fait vraiment plaisir ; Matéo prend de plus en plus conscience de son pouvoir et le maitrise comme un chef (enfin presque). Un dernier point positif ? Je veux une suite, et j’espère en avoir une !!

C’est bientôt Noël. Les enfants Soler ont emménagé à Paris. Matéo panse ses plaies. Luisa s’efforce de s’adapter à son collège pour surdoués. Et Diego protège les siens. C’est bientôt Noël. Le jour où Matéo s’inscrit dans son nouveau lycée, il croise une étrange fille rousse. Une fille qui menace son âme de Passageur. Une fille qui lui ressemble. C’est bientôt Noël. Mais dans le passé, où l’attire l’âme affamée, c’est l’été. C’est l’été dans Paris, occupé par les Allemands. C’est l’été, au sein de l’hôpital Sainte-Anne, où patiente, celle qui l’a convoqué. Une prophétesse aux pouvoirs terrifiants qui le veut pour messager. Pour Matéo, le temps est compté. Car il est le Passageur, et s’il n’accomplit pas sa mission, ce n’est pas seulement sa vie qu’il risque, mais celle d’une fille rousse de l’autre côté du voile, mais celles des milliers de personnes qui se battent au nom de l’humanité…

Les points forts

  • Un second tome encore meilleur
  • Une plume très agréable à lire
  • Un univers plus développé

2 commentaires sur “Chronique : Le Passageur T2 ; Le Journal et le Serpent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s